Accueil > Ressources > Retours d’expérience > Préserver et restaurer les mares temporaires du site Natura 2000 « Embouchure (...)

Préserver et restaurer les mares temporaires du site Natura 2000 « Embouchure du Tech et Grau de la Massane » FR9101493

Restauration de mare

Porteur(s)

  • Mairie d’Argelès-sur-Mer
  • partenaire du Parc Naturel Marin du Golfe du Lion (PNMGL = opérateur du site) pour la co-gestion de la partie terrestre du site mixte

Contact du Maître d’ouvrage

  • Fabrice Covato
    animateur du site Natura 2000 pour la partie terrestre commune d’Argelès-sur-Mer
    0609975038
    f.covato@ville-argelessurmer.fr
  • Noémie Michez
    chargée de missions Patrimoine au Parc Naturel Marin du Golfe du Lion (OFB)
    noemie.michez@ofb.gouv.fr

Date de réalisation

depuis 2019

En cours

Lieu

Nom du site : site Natura 2000 – FR9101493 « Embouchure du Tech et Grau de la Massane » Commune : Argelès-sur-Mer
Département  : Pyrénées-Orientales

Nombre et Nature
des mares

Nombre de mares concernées :
7
Nature des mares :
en réseau

Objectif de l’action

Maintien en bon état écologique d’un réseau de mares temporaires unique sur le littoral argelésien en permettant le développement de populations animales et végétales amphibies patrimoniales.
Suivi des populations d’amphibiens tout particulièrement pour le Pélobate cultripède : état démographique et de conservation des populations.

Description

  • Informations et communication auprès des propriétaires et de l’éleveur ;
  • Mise en place de clôtures mobiles pendant la période de reproduction des amphibiens pour éviter la circulation des chevaux ;
  • Campagnes de fauche et d’arrachage d’une plante exotique envahissante : l’aster écailleux (août/septembre) ;
  • Retrait et évacuation d’encombrants d’origine humaine ;
  • Battue administrative en automne pour limiter les populations de sanglier ;
  • Relevés et observations des populations d’amphibiens en particulier le pélobate cultripède. Suivi de la reproduction. Mise en place du protocole national Pop Amphibien en 2020.

Bilan et perspectives

  • Poursuivre tout ses efforts contribuant à la préservation et à la restauration des mares.
  • Suite à un diagnostic eco-pastoral réalisé par le CEN Occitanie en 2020, il est envisagé que le troupeau de l’éleveur local puisse utiliser les secteurs des mares pour « entretenir » les habitats naturels : préserver la dynamique notamment des stations de crypsides (plantes patrimoniales) liée à l’élevage, éviter la fermeture du milieu et l’envahissement par l’aster écailleux ou tout autre plante invasive. Ce sera uniquement aux conditions suivantes : pacage diffus et extensif : charge pastorale minimale estimée, période estivale.
  • Réflexion pour la sauvegarde de la population de pélobate cultripède (espèce typique des marécages méditerranéens d’autrefois) ; vérifier la viabilité de la population notamment par rapport à son isolement génétique.